COMMUNAUTÉ d'AGGLOMÉRATION du PAYS de LAON

Arrancy Athies-sous-Laon Aulnois-sous-Laon Besny-et-Loizy Bièvres Bruyères-et-Montbérault Bucy-lès-Cerny Cerny-en-Laonnois Cerny-lès-Bucy Cessières Chambry Chamouille Chérêt Chivy-lès-Étouvelles Clacy-et-Thierret Colligis-Crandelain Crépy Eppes Étouvelles Festieux Laniscourt Laon Laval-en-Laonnois Lierval Martigny-Courpierre Molinchart Mons-en-Laonnois Montchâlons Monthenault Nouvion-le-Vineux Orgeval Parfondru Presles-et-Thierny Samoussy Vaucelles-et-Beffecourt Veslud Vivaise Vorges

Le MuséeLe Musée d'art et d'archéologie de Laon

Pierre peinte d'ÉgyptePierre Égyptienne

Statuette ÉgyptienneStatuette Égyptienne

Boucles d'oreillesBoucles d'oreilles

Tableau

Tableau

Buste

Musée et classe du patrimoine

Le musée, inauguré en 1861, dans l’ancien hôtel de Madame Milon de Martigny situé en face de l’hôtel de ville, rassemblait des collections d’art et d’archéologie. Devenu trop petit, il est installé en 1891 dans un bâtiment situé à l’emplacement d’une ancienne commanderie de Templiers. Dans le jardin du musée se trouve leur chapelle funéraire, élevée vers 1130-1150.

La découverte des collections du musée commence par le gisant-transi de Guillaume de Harcigny, médecin Laonnois, mort en 1393, témoignage impressionnant de la sculpture du XIVe siècle inspirée par les malheurs de l’époque.

Tout récemment acquis, le bâton de maréchal, seul élément subsistant de la statue en bronze, du maréchal Sérurier détruite pendant la seconde guerre mondiale, est exposé à côté du portrait en pied de celui-ci.

Archéologie méditerranéenne - Archéologie régionale - les Beaux arts

Pour tout renseignement complémentaire, vous pouvez contacter

Musée d’art et d’archéologie de Laon

32, rue Georges Ermant – 02000 LAON

Téléphone : 03 23 22 87 00

Horaires

Ouvert du mardi au dimanche de 13h à 17h du 1er octobre au 31 mai et du mardi au vendredi sur rendez-vous le matin pour les groupes adultes et scolaires

Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 17h du 1er juin au 30 septembre

Jours de fermeture : tous les lundis, 1er janvier, 1er mai, 14 juillet, 24, 25 et 31 décembre

L'archéologie méditerranéenne

La collection Paul Marguerite de La Charlonie

Le parcours du visiteur l'amène d'abord à voyager en Égypte de l’époque néolithique à l’époque chrétienne copte et dans l’île de Chypre de l’âge du Bronze ancien à l’époque romaine. Puis dans la civilisation grecque, en Grèce et dans les colonies d' Italie et d'Anatolie. La visite se termine par l' Italie étrusque et romaine.

L'Égypte

L'époque néolithique est bien représentée par de l’outillage lithique et des vases de style Nagada I et II et l’époque thinite, période où l'institution des pharaons se met en place, se distingue par des vases en terre cuite et en pierre, tandis qu’un plateau circulaire à pied en albâtre évoque les rites funéraires. Pour la période pharaonique, la présentation assemble les objets par thèmes : les divinités, la société, la toilette, la musique, le luminaire, le passage dans l’au-delà et l'Égypte chrétienne copte.

L’île de Chypre

C'est un ensemble d’une centaine de pièces présentées chronologiquement de l’âge du Bronze ancien à l’époque romaine, dont l’intérêt réside, outre l’information historique, dans la diversité des objets rassemblés ici et dans le charme, tout particulier à Chypre, de leurs formes et de leurs décors parfois rares. L’étude reprise et publiée par le Centre d’Études chypriotes a permis de nouvelles identifications de vases de l’Âge du Bronze, d’un modèle de char de l’âge du Fer et de déterminer les ateliers de fabrication d’une partie des figurines.

La Grèce, l’Italie et Rome

L’ensemble permet de présenter l’histoire de l’art grec à travers les œuvres des potiers, des coroplathes (fabricants de figurines en terre cuite) et des sculpteurs depuis l’âge du Bronze moyen en Crète et à Mycènes jusqu’au IIIe siècle après J.-C. Parallèlement, grâce aux images peintes sur les vases et aux figurines, il est possible de montrer les différents aspects de la vie et de la société grecque de façon très explicite. La collection du marquis Campana apporte la plupart des objets étrusques et quelques objets italiques et romains. Et, si l’Italie est représentée par relativement peu d’objets, ceux-ci sont très variés et comprennent quelques pièces rares. Vases, figurines en terre cuite et en bronze, sculptures, ivoires, verreries, montrent bien la filiation avec la Grèce, l’originalité propre à l’esprit italien et l’origine de l’art gallo-romain.

Le Proche-Orient et la Mésopotamie sont représentés par quelques objets parfois intéressants historiquement et pédagogiquement, comme le cachet de ballot d’orge inscrit en écriture cunéiforme, mais qui ne composent pas un ensemble cohérent.

Archéologie régionale

L’archéologie préhistorique et protohistorique

Les civilisations de chasseurs cueilleurs et d’agriculteurs sont évoquées au rez-de chaussée.

L’évolution de l’outillage lithique pendant la préhistoire est évoquée.

Le matériel issu des fouilles de l'enceinte néolithique de Crécy-sur Serre par Gilles Naze, tout récemment installé permet d'évoquer la civilisation néolithique avec ses vases à contenir les grains, le lait, ou à cuire et à servir les repas. L'outillage lithique et en os, en cours d'étude, sera bientôt montré.

Le développement du travail du métal cuivre, bronze et fer est visible dans les ensembles de l'âge du Bronze et du Fer. Plus particulièrement, deux tombes de l'âge du Fer découvertes à Crécy-sur-Serre ont livré des vases , des perles en verre et des objets en fer et permis de comprendre l'aménagementde ces sépultures.

L’archéologie régionale de l’époque gallo-romaine au moyen-âge

La découverte du site gallo-romain de Nizy-le-Comte, au moment de la création de la Société Académique de Laon en 1851, a été le premier acte de la constitution d’un riche ensemble d’objets archéologiques issus du Laonnois.Ce sont des bijoux, des figurines représentant souvent des divinités, des verreries, des vases de terre et de bronze, des objets de toilette et de médecine, des éléments d’architecture et de décor de la maison : peintures murales et mosaïques, qui permettent d’évoquer l’art et l’artisanat des premiers siècles de notre ère au moyen-âge dans notre région.

En 1972, l’aire des dépôts de matériel de fouilles scientifiques a été inaugurée avec la présentation du cimetière mérovingien de Vorges.

Le Moyen âge

1000 ans de moyen-âge, de l’époque mérovingienne au XVIe siècle à Laon et dans le Laonnois sont maintenant présentés dans la salle d’exposition temporaire. Les objets exposés touchent à l’ensemble des domaines de la vie humaine : objets du quotidien, religieux, militaires, évoquant la vie politique et intellectuelle. On s’est attaché à associer des découvertes faites en zone urbaine, le plus souvent à Laon, à celles faites en zone rurale, Vorges, Vauclair, Joffrécourt, Montaigu, etc. Le matériel du site mérovingien et carolingien de Jeoffrécourt est en cours d'installation. Les surveillances de travaux et les fouilles à Laon même sont l’occasion d’accueillir des pièces importantes dans les collections comme la stèle funéraire chrétienne d’Ursacius (fin du Ve siècle).

Les salles des Beaux Arts

À l’entrée de ces salles se trouve la sculpture funéraire de Marguerite de Mandelot attribuée au sculpteur du XVIe siècle, Matthieu Jacquet.

Les salles des Beaux Arts exposent des peintures, des sculptures, et des objets d’art décoratif du XVe au XIXe siècle. Autour de grands artistes dont le nom est inconnu, comme le peintre du retable de l’Annonciation de Laon, commandé par Pierre de Wissant, ou connus comme Matthieu Le Nain, Jean-Simon Berthélemy ou le sculpteur Doublemard, sont rassemblé les grands genres de la peinture : peinture d’histoire, scènes religieuses et mythologiques, portraits à l’huile et au pastel, ruines romaines, natures mortes des écoles française, anglaise, italienne, flamande…